Contribution : « Nnif U Lexṣara » : De grâce bannissez cette attitude

Contribution : « Nnif U Lexṣara » : De grâce bannissez cette attitude


Cette attitude est une attitude naturelle chez l’homme. C’est une posture largement répandue dans le monde. A priori, nous ne devons pas s’alarmer pour autant. Il faut reconnaitre que nous les Kabyles, nous lui avons réservé une part importante dans nos comportements quotidiens. Nous en avons tellement abusé que nous l’avons «Kabylisée».


Nous recourons généralement à cette attitude quand nous avons un tel excès de fierté au point de ne pas vouloir perdre la face. On parle d’une fierté mal placée. Généralement, nous adoptons cette attitude par défaut, à sang chaud, sans réfléchir sur les conséquences, voire en renonçant à ses objectifs fixés initialement. Même en se rendant compte de la mauvaise posture prise, on continue encore et encore à s’enfoncer, se braquer, ne pas reconnaitre le mauvais choix, ne pas se ressaisir et finir fatalement dans le renoncement de l’objectif initialement tracé.
La gravité des conséquences engendrées par cette attitude dépend de l’enjeu des objectifs. A enjeu faible, conséquences faibles. Si l’enjeu est considérable, les conséquences peuvent avoir un préjudice irréparable. A un certain niveau, il est important de garder son sang-froid, de prendre un moment de réflexion, de penser à la meilleure stratégie à adopter tout en gardant en ligne de mire l’objectif tracé.
Pour les stratèges et les fin négociateurs chevronnés, ce cas de figure est très basique et connu de tous. Cette attitude est l’un des premiers cas d’étude enseigné dans les cours de stratégie, de la théorie des jeux ou les jeux d’acteurs. Les fins stratèges poussent leurs adversaires à adopter cette attitude pour renoncer à leurs objectifs, en faisant miroiter de faux objectifs et de cacher leurs objectifs réels.
Théoriquement, la riposte stratégique voudrait que l’on agrandisse l’objectif tracé, en d’autres termes, il faut grossir le gâteau pour avoir des parts plus conséquentes. Ainsi, l’objectif tracé initialement est toujours atteignable
Le mouvement MAK Anavad a atteint un certain niveau d’enjeu stratégique très important. Le monde entier nous regarde. Le monde entier est intéressé par notre combat. Le monde scrute les moindres faits et gestes du mouvement. Nous n’avons pas le droit à l’erreur. Nous devons rassembler le plus de monde à notre cause. Nous devons plaire par les attirer davantage. Nous n’avons pas le droit de décevoir. Je ne connais pas de mouvement politique de par le monde qui est aussi démocratique. Toutes nos activités sont au vu et au su de tout le monde. Lors de nos réunions, nous vivons des débats et des interpellations des plus poignants. Nous n’avons pas de tabou. Tout le monde est libre de s’exprimer. Il n’y a pas d’autres mouvements dans le monde qui fonctionne de la sorte. Nous avons atteint un tel enjeu stratégique qui nous ne permet pas d’adopter des attitudes « Nnif U Lexsara » aussi facilement, au point de renoncer à nos objectifs, et de conforter la stratégie de l’adversaire qui cherche justement d’anéantir nos objectifs initialement tracés par tous les moyens.
SVP, de grâce BANNISSEZ les attitudes « Nnif U Lexsara »

Zidane

Yefɣed ass 09-01-2017


Autre

Un nouveau site web pour le combat Kabyle

Γer amagrad-a

Societé

Taɣzut un village sans sources d'eau lance un appel de détresse

Γer amagrad-a

Societé

Appel aux dons et à la solidarité

Γer amagrad-a

Actualité

Les lycéens Kabyles sont aussi souverainistes

Γer amagrad-a

Culture

Construire des théâtres grecs en Kabylie. Par Ameziane Kezzar et Mohand Lounaci

Γer amagrad-a

Autre

Aider à rapatrier le coprs du défunt DOUBAL Mohand

Γer amagrad-a